L’oenotrail du lunellois (34)

Posté par mescourses le 3 décembre 2013

St-Christol, le 1° décembre 2013

  • Course de 11 km
  • Départ 10h00

Après un mois d’arrêt en compétition, me voici dans l’hérault, à St-Christol, pour la 2° édition de l’Oenotrail du lunellois. Au vu de la topographie et du dénivelé annoncé (100m D+) , il s’agit plus d’une course nature à travers les vignes, que d’un trail. Donc pas de surprise et la tactique sera d’aller le plus vite possible tout au long de ces 11km :-)

Egalement un 22km. Nous sommes 3 du CTC avec Aude et Nicolas sur ce 22; et 7 du SMAC avec Cécile, Guillaume et Philippe (22km), Marie-Claude, Mylène et Marc sur le 11km. Tout le monde se place sur la ligne de départ, plus de 700 coureurs. A mon sens ils auraient dû décaler les courses. Je me place en 2°ligne pour mes ambitions: faire le max et gratter ce qu’il y a gratter à l’arrivée lol. Pas mal de retardataires arrivent dans les dernières secondes et ont le bon choix de se mettre devant se qui nous fait reculer et m’englue dans le peloton….  Et c’est parti!

SMAC oenotrail

Comme d’habitude de nombreux coureurs, hommes et femmes, se placent aux avant-postes et partent comme pour un marathon …….. ce qui nous emmerdent à chaque fois. Les coudes, bras, jambes … tout y passe pour se faire de la place. Y EN A MARRE !!! La cerise sur le gâteu, les plots bien dressés en fin de chemin avant e récupérer la route !!! Perso je les ai vu, heureusement, mais d’autres non … même pas signalés … ça commence bien tout ça. Une fois sorti de cette zone de départ, je pique un sprint sur quelques centaines de mètres pour me replacer. Maintenant le train est lancé, et faut tenir le plus possible.

oenotrail (1)

La première partie est en descente et plate, 3 km à fond. Puis on attaque les montagnes russes sur chemin et route. La première bosse fait 1.5km, et fait mal aux jambes pour garder une bonne vitesse. Je me fais doubler par quelques coureurs. Mais le « sommet » arrive et je relance immédiatement pour revenir sur eux. Je sens que je vais faire le yoyo tout au long de ces 7 km restant. Un km et demi de montée, et maintenant la même en descente. Je relance tant que je peux pour faire le max d’écart possible pour éviter de perdre des places sur la fin. Je pêche toujours dans ce secteur.

oenotrail (2)

Au km 7.6, une 3° bosse, dur dur pour la foulée. Je suis dans le rouge, mais je garde mon rythme, le principal est de mettre un pied devant l’autre. Je sens que ça revient derrière. Je suis finalement rattrapé par 2 coureurs. Un petit coup d’oeil pour m’apercevoir qu’ils sont sur le 22. Sacrée différence de niveau! Ils me rattrapent et passent devant comme si de rien n’était! Je prends le train et monte à leur rythme. Dans la descente j’envoie une nouvelle fois. Je repasse devant sans problème. Le premier m’encourage à « y aller » pour ce dernier km. Je reprends mètre par mètre à un coureur devant moi. Dernière bosse ou gros faux-plat et on rentre dans le village pour franchir la ligne d’arrivée.

Chronométrage à puce oblige, les résultats tombent rapidement pour une fois :-) 21° au scratch (sur 408) en 44m51s pour ces 11km tout rond, soit 14.7 km/h de moyenne. Record battu! Nicolas et Aude sur le podium en catégorie et idem pour Marie-Claude! Superbe journée. Prochain RDV, la corrida du boeuf gelé de St-Ambroix vendredi 6/12.

profil oenotrail

tracé oenotrail

Publié dans 10 à 20 km, Herault | 2 Commentaires »

La montée de la Pène (34)

Posté par mescourses le 14 décembre 2012

Galargues, le 9 Décembre 2012

  • Montée de la Pène
  • 12km
  • 205m D+
  • Départ 10h

Me voici du côté de Sommières pour ma 12° et dernière course de la saison, la montée de la Pène de Galargues. 12 km au programme et cette fameuse ascension. Je ne connais pas son profil, donc c’est un peu l’inconnu.
400 arrivants en 2011, donc une bon RDV pendant que les traileurs sont à côté de Nîmes pour l’Hivernatrail. Avec Thierry, nous essaierons de porter haut les couleurs du club, plus lui que moi d’ailleurs ;-)

Dès notre arrivée, nous pouvons nous rendre compte de ce qui nous attend. Une sacrée côte !! Prévue au km 3.5, pour moi elle arrive trop vite sur le parcours car il restera 4km de relance dont 2 en faux plat, et je risque de perdre tout le bénéfice de l’ascension sur cette fin de partie. La vitesse n’étant pas mon point fort. L’objectif du jour est de rentrer dans le top 80. Pour cela, et au vu du profil, la tactique est de me placer dans le premier quart pour atteindre le pied de la montée, envoyer du lourd dans l’ascension histoire de me placer, puis gérer la descente pour garder du jus sur les 4 derniers kilo histoire de limiter les débordements de toute part.

Tous sur la ligne de départ, on ressort le collant au dépend du short, il fait 2°C, mais au soleil, ça va. Le peloton part à toute vitesse comme à son habitude. Je prends mon rythme et garde un œil sur Thierry qui file devant. Les premiers km défilent à toute vitesse, je double, me fait doubler ….
Le peloton fait le yoyo. Le juge de paix se dresse devant nous. On quitte le bitume pour attaquer l’ascension, un sacré mur !! Immédiatement je commence à doubler les coureurs, sans me faire dépasser. Montée courte, 1km
mais intense, 150+. J’en ai profité pour bien remonter, une vingtaine de coureurs. Au sommet je récupère un peu puis j’attaque la descente.  Je prends un bon rythme, évite les retours prématurés et récupère un petit groupe. 3km de descente sur DFCI et quelques lacets et on récupère le bitume pour le retour.

Maintenant faut assurer et limiter la casse, je prends le train d’un coureur qui vient de me dépasser. Le petit groupe de 3 repris et dépassé sur la fin de la descente me reprenne à leur tour. J’augmente l’allure pour les
accrocher, l’occasion est trop belle ! Je tiens le coup et me découvre quelques capacités insoupçonnées lol Allez !! Le plus dur est passé, maintenant il ne reste qu’à rallier l’arrivée, soit 2kms de faux plat descendant. L’allure du groupe augmente, je tiens bon, on est sur du 16 de moyenne sur le dernier km et demi ! Sur la ligne droite du finish, un petit sprint pour contrer un retour.

53m32s pour ces 12km soit 13.5 de moyenne, ce qui me classe 68°, contrat  remplit pour la der’ !! Thierry nous fait honneur avec sa magnifique 39° place à 2 minutes 20 devant. 200m D+ pour ce parcours, bien content d’être venu le découvrir. Prochaine course, surement le mini-trail du Castelas de Rousson pour la bonne cause, association Colline. Sinon fin janvier 2013 probablement la foulée tricastine de St-Paul Trois Château (26). D’ici là, entraînement ascensionnel et renforcement musculaire.

Profil de la montée de la Pène:

La montée de la Pène (34) dans 10 à 20 km profil-pene

Publié dans 10 à 20 km, Herault | 2 Commentaires »

La Montée du Roc Blanc (34)

Posté par mescourses le 14 mai 2012

Cazilhac (34)

  • le 13 mai 2012
  • course d’ascension de 12 km 800m D+

Et bien me voici présent à nouveau à Cazilhac, cette fois pour ma première course d’ascension de l’année. Nous sommes 2 représentants du club avec Thierry. Il s’agit d’une petite course locale, non enregistrée les années précédentes aux calendriers, ce qui explique la très faible affluence. Aujourd’hui on doit battre des records, 68 au départ. On retrouve sur place 2 « gros morceaux »: Ludovic Dumas et J.C. Benoit de Culture Vélo Running, on connaît déjà 2 des 3 premiers !!

Bonne petite ambiance d’avant départ. Débardeur et casquette de sortie, on devrait être en plein soleil de longue. On est dans l’inconnu concernant le tracé, surface. Tout ce que l’on sait, c’est qu’il ne s’agit pas de bitume. La petite troupe se place au départ. Avec Thierry on se situe dans le dernier tiers. Et c’est parti pour 12km. Notre objectif se situe sous les 1h25, on voit large au cas où lol.

La Montée du Roc Blanc (34) dans 10 à 20 km les-meilleurs-ont-mis-moins-d-une-heure-pour-atteindre-le_397883_510x255

Les 2 premiers kms sont un faux plat et on se retrouve vite dans les tous derniers. Je me retourne et note que seuls 5 coureurs nous suivent. On part de loin, c’est la tactique du jour. Perso je trouve que ça part trop vite sachant qu’on a pas encore attaqué l’ascension, donc 800+ sur 10km. On verra bien. Première petite bosse sur ce faux plat, et on en « saute » 4 ou 5. Puis vient enfin la montée, on continue à notre rythme, Thierry donnant le tempo. L’objectif est de monter régulièrement, sans faiblir ni s’emballer.

Il s’avère que toute la montée est un DFCI, large, donc très peu ombragée. Content d’avoir pris la casquette!! Les ravitos sont bien présents, environs tous les 3km, avec éponges. On monte bien, sans être dans le rouge, on double régulièrement. Je tiens le rythme imposé par Thierry jusqu’au 6°km où la je commence à lâcher un peu des cm, que je récupère aux ravitos car je ne m’arrête pas contrairement à Thierry qui cherche désèspérément un petit verre de blanc :-) ). 7°km je ne suis plus dans sa foulée, 100m nous sépare, je l’ai toujours dans ma ligne de mire pour garder le rythme. Toujours mon manque de souffle qui me pénalise. Physiquement tout va bien, les voyants sont au vert par rapport à l’effort demandé.

Au 8°km, on a la bonne (?) surprise de voir un coureur redescendre !! juste le vainqueur :-) Tout va bien!! On arrive sur la fin, un dernier effort à fournir. 2 petits virages et la ligne d’arrivée se présente. Yes !!! C’est fait !!! 1h10m43s pour ma part, Thierry une minute devant avec une facilité déconcertante, frais comme un gardon pffff y a du favoritisme. Au sommet je retrouve Ludo, 2° de l’épreuve en 57′ et des poussières !! chapeau !!!

Et j’ai l’agréable surprise de rencontrer Didier « Titus », lu sur mon blog! Ca fait super plaisir !!! et on se verra régulièrement sur des courses !! Bonne course de côte, même si le DFCI est en général pas notre passion, cette « séance » est pour moi un excellent test « mental ». Puis j’ai réussi à monter sans marcher une seule fois. Je progresse et c’est l’essentiel. Bon test avant les « 4000 marches » de l’Aigoual.

Merci à tous les bénévoles aux copains rencontrés sur place et à Thierry qui m’a accompagné et grâce à qui j’ai pu réaliser une belle (pour moi) 19° place sur 65 à l’arrivée. 16° pour sa part, bravo !!

Salut Didier et Ludovic, on se revoit bientôt !! Prochain RDV pour ma part, à Chusclan pour « la monotrace pour 2 châteaux », cette année sur le 10km.

Résulats: fichier xls Classement Montée du Roc Blanc-2012

Article du Midi-libre 

tracé-1024x530 dans courses d'ascensionprofil4-1024x534 dans Herault

Publié dans 10 à 20 km, courses d'ascension, Herault | 2 Commentaires »

La Transeranne (34)

Posté par mescourses le 1 mai 2012

Cazilhac, le 28 Avril 2012

  • 11.5 km (relais)
  • Départ 15h30
  • Dénivelé: 500 m+

Me voici à côté de Ganges, à Cazilhac, pour la 5° édition de la Transeranne, trail de 25km pour 1000+. Pour ma part, j’y participe en relais avec Thierry N. Je fais la première partie 11.5 km 500+ et Thierry prend le relais 13.5 km 500+. On passe entre les gouttes en ce samedi d’avril, mais il fait très lourd, je pars avec la gourde quasi pleine au cas où. Nous sommes 5 du club, les 3 autres s’alignent en solo: Françoise, Isabelle et Philippe.

Record du nombre de participant pour cette édition; course malheureusement pas « reconnue » comme elle le mériterait d’après ce que j’en verrais. 15 équipes inscrites (14 au départ) et 114 solo (110 à l’arrivée).

Un vrai trail comme on les aime, accidenté, caillasse, monotrace, belles ascensions, très beaux points de vue, du DFCI bien réduit. On va se régaler !!! Première fois pour moi en relais, je vais essayer de ne pas prendre un faux rythme car mélangé avec les solos. D’après la liste d’inscrits, y a du lourd aussi en relais, on va faire en sorte de se positionner en outsider. Objectif  TOP5.

Image de prévisualisation YouTube

Le départ est donné, faux plat pour commencer alors attention de ne pas se crâmer d’entrée. Je prends mon rythme habituel, en compagnie de Françoise. Comme prévu le terrain est très accidenté, un vrai champ de patates, pas facile de garder une foulée régulière. La pente s’accentue rapidement pour attaquer la première côte, 1.8km de montée. Philippe revient immédiatement à ma hauteur et passe devant. Je prends alors son sillage, comme à l’entraînement! Je suis très loin de son niveau, mais sur ce coup là je me tape 13.5km de moins donc … faut y aller! Le rythme est bon, je suis bien. Au sommet de cette bosse on plonge pour 3km vallonné. 800m de belle descente sur une piste large mais toujours aussi abîmée. Je décide alors d’accélérer pour ne pas perdre le wagon devant moi. Les genoux ne disent rien pour l’instant!

Km 5.3 on arrive à la première grosse ascension du parcours. Je suis encore plus essouflé que d’habitude car j’ai pas traîné dans la partie précédente, alors je commence à grimper tranquillement, le principal c’est d’avancé. Je suis toujours dans le même wagon de 4/5 coureurs. Je perds quelques mètres dans les descentes mais les reprends dans les « bosses ». Fort % dans ces 600 premiers mètres, pas facile de trouver la bonne foulée. Je suis un peu étonné que personne ne me reprenne, car je trouve que je galère pas mal, et je m’attends à tout moment à voir Philippe passer. Au 6°km je ne vois plus personne en ligne de mire et n’entends rien derrière. Monotrace super agréable avec une magnifique vue. Impossible de se perdre, les marques au sol sont plus que présentes!! Petit passage sur un pierrier qui me rappelle au « bon » souvenir du Trail du Coutach. Heureusement ce passage est plat :-)

J’en finis avec cette superbe ascension, un régal même si j’ai un peu souffert. Et maintenant arrive la fameuse descente technique annoncée que je redoute pour les genoux. Dans cette histoire je ne suis pas seul, mon Thierry m’attend là haut alors faut pas traîner. Je me lance le corps en avant dans ce somptueux monotrace en « pif-paf » dans les chênes. Le % est assez important, impossible d’accélérer et si je prends trop de la vitesse je sais que je finirais par ramasser les glands. Un gros km de descente dans ces conditions, j’ai l’impression que cela n’en finira jamais et ça me dérange pas, je me régale !! Les genoux tiennent alors je force un peu plus. Impossible de voir quiquonque devant dans cette forêt dense, je suis bien « isolé ». A plusieurs reprises, les arbres me servent à tourner, le sentier est super étroit, des virages à 90°. Et d’un coup tout s’arrête et je me retrouve dans le parc du château de Brissac, tout est plat. Enfin j’aperçois des coureurs, 100m devant moi. Je reprends immédiatement mon rythme de croisière afin des les rattraper au plus vite, car la dernière ascension (pour le relais) va vite arriver, 1.2km après.

La Transeranne (34) dans 10 à 20 km IMG_8547

 

Km9, c’est parti pour les 2.5 derniers km de montée et du parcours. Un bon mur sur 300m nous casse notre bon rythme et nous annonce la couleur. Perso j’y suis pour 200+ mais les solo, c’est le double!! Du fait de ce fort % d’entrée, la pente s’adoucit un peu. J’appelle Thierry pour lui dire de se préparer, il ne me reste qu’un km … et 120+. Les cuisses sont lourdes, les mollets sont chauds bouillants malgré la compression. J’arrive enfin sur la zone du relais, je sors de ce sentier pour récupérer la route. Je vois Thierry. Je dicerne immédiatement les solos, ils récupèrent leur souffle sur ce gros faux plat mais roulant alors qu moi je me lance dans 300m de sprint. Et oui moi j’ai fini :-) )

Je passe le relais à Thierry qui va se manger d’entrée la continuité de cette ascension. Bon courage !! On se voit en-bas! je reprends mon souffle, ravito boisson. 11.55km pour 455m D+ en 1h05m. Au pointage je suis 5° avec 4′ de retard sur l’équipe précédente et 10 sur le trio de tête !! Mais bon…. on a pas le même niveau lol. Avant de redescendre, j’attends le passage du team. Arrive Françoise, en tête des féminines pour changer !!! puis Philippe et enfin Isa très bien placée également.

Maintenant je retourne à l’arrivée et c’est douche pour moi et appareil photo. A peine finie la douche que le premier arrive !!!! moins de 2h !! suivi de quelques minutes par le 2° et le premier relais. Mon bon Thierry se pointe et on termine 5° relais. Arrive Françoise 1° féminine et 24°/110, Philippe 38° et Isa 1°V2 63°. 

Encore des podiums pour le CTC, heureusement que les filles sont là !! :-) )) Une bonne après-midi passée. Parcours génial, organisation parfaite, bénévoles avec le sourire, merci !!!!! J’espère que cette épreuve connaîtra encore plus le succès car elle le mérite réellement. C’est un trail, un vrai !!!! A faire et refaire !!

Prochaine épreuve ici même à Cazilhac pour la montée du Roc Blanc, 12km 800+. Ma première course d’ascension de l’année. Retour à l’entraînement sérieusement !!

profil-1024x534 dans Herault

Publié dans 10 à 20 km, Herault | 2 Commentaires »

Trail de Pignan (34)

Posté par mescourses le 8 février 2012

Trail de Pignan, « la Garriguette »

  • Pignan (34)
  • 5/02/2012
  • 11 km
  • 300m D+
  • Départ 9h45

Me voici après 5 mois d’interruption de compétition (Saint-Mamert), sur le trail de Pignan dans l’Hérault, à côté de Montpellier. « La Garriguette » trail de 11km, et comme son nom l’indique, le parcours est tracé dans la garrigue, pour 300m D+ annoncés. Je vais enfin savoir si mon travail spécifique d’ascension va porter ses fruits et si la vitesse que j’ai laissé de côté ne va pas me faire défaut. Plus de 1100 coureurs répartis sur les 5 courses au programme bravent le froid, -12°C, heureusement sans vent. Ma course part à 9h45, je pense à ceux du maratrail (42km)  s’élancent à 8h00 ….

J’en profite pour faire enfin la connaissance de Marie-Pierre, alignée sur le 25km. Depuis le temps !!! Bon courage à toi, moi je vais me dépêcher pour vite aller sous la douche chaude !!

200 au départ du 11. Je suis clairement venu ici avec des ambitions, minimum le Top 50. Physiquement tout va bien, ma préparation s’est aussi très bien passée, seule la réaction des muscles à l’effort dans de telles conditions climatiques « m’inquiète ». Mais c’est pareil pour tout le monde. L’échauffement avant le départ n’y change rien, je décide de l’écourter pour m’en aller voir le départ de Mpie.

9h45, c’est à nous. Je me place aux avant-postes en 3°ligne, à l’affut. Et c’est parti! pour une heure d’effort. Comme prévu, ça part très vite, les premiers mettront surement 45m ou moins. 1,6km de bitume pour étirer le peloton, en faux plat, pas l’idéal pour mes « speedcross », vivement les caillasses, on attend notre heure. Je prends le rythme, je sais que je ne pars pas trop vite. La tête me met vite 200m lol, et bien entendu je ne les reverrai qu’à l’arrivée. La vitesse n’est pas mon fort.

On attaque alors les sentiers, avec une petite bosse d’1km, je garde ma vitesse histoire de commencer à creuser l’écart avec d’éventuels poursuivants et de ne pas perdre de vue mes « lièvres ». Les groupes se forment. Je me situe dans les 35 et je ne veux rien lâcher. Mes habits me protègent bien du froid, les muscles répondent bien.

Trail de Pignan (34) dans 10 à 20 km 20120209163450-running-199x300

Km 2.8, 2° bosse au programme. 1.5km d’ascension pour 50+. Je profite de ce revêtement accidenté où je suis très à l’aise pour enfoncer le clou. On se retrouve à 3 et on remonte quelques coureurs qui ont dû partir un peu trop vite. On quitte les monotraces accidentés pour une large piste DFCI en faux plat descendant. Je me fais distancer et même dépasser par 3 autres coureurs. Je préserve mes genoux fragiles pour un rythme soutenu dans d’enventuelles descentes « techniques » sur la fin du parcours afin de préserver ma place. Je laisse faire. Je les rattraperai dans la prochaine bosse. S’il y a véritablement 300m D+, je sais que j’y ferai la différence. Confiance !!! Tactique du jour.

Une petite bosse arrive enfin, je rattrape la majeure partie des coureurs, et on plonge pour 500m dans une descente monotrace comme je les aime, je me laisse embarquer par la vitesse et mes chaussures maîtrisent le reste ;-) . Un petit coup derrière, plus personne en vue, l’écart est creusé. On se retrouve à 3 sur les monotraces.

Arrivé au km 8.3 une autre bosse se profile et vu le kilométrage, on sera loin des 300!! Juste avant on double un petit groupe de 6 ou 7 qui se sont trompés de sentier et on fait un détour de 2 ou 300 mètres. Pour le général y a un bon coup à jouer. Il reste 2.5km et je profite des derniers mètres de sentier pour accélérer  pour éventuellement décourager des poursuivants, rageant de s’être trompé! J’en lâche mes 2 partenaires. Je me fonds dans la masse de coureurs que je rattrape, provenant des autres courses de la journée. Super sympa cette idée de faire arriver tout le monde en même temps. Je doublerai sans cesse jusqu’à l’arrivée. Juste avant de rattaquer le dernier km de bitume pour rejoindre Pignan, un coureur du 11 me rattrape facilement, on tape la discute 30s, puis tout naturellement me lâche comme qui rigole lol. Et c’est un 2° qui en fait de même. Je suis sur du 14 de moyenne! Bravo les gars pour cette aisance en fin de parcours.

Encore un petit effort, je me retourne sur l’arrivée, personne, ok c’est fait !!!! Je suis super content de cette course, je sais que je suis bien placé au général. Ca fait super plaisir. En attendant les résultats, je file vite à la douche chaude, l’autre plaisir d’après-course. De retour sur la zone d’arrivée, je constate:

  • 24° au général,
  • 13° de catégorie
  • 57’07″ pour ces 11km, qui font réellement 11.6km
  • Seul gros bémol à mon sens, 135m D+ au lieu des 300 prévus!! mais bon …. 

Mise à part cela, tout était super ce dimanche, le parcours génial dans la garrigue, de super monotraces plus ou moins accidentés, tout le temps vallonné. Les bénévoles avec le sourire et très serviables malgré le froid !!! BRAVO!!

Maintenant faut que je me replonge dans mon entraînement d’ascension, entrecoupé de séances de VMA histoire de !!

Prochain RDV le 16 mars pour le Duo nocturne de Cendras (organisation ou course).

trail-pignan-11km-300x157 dans Herault

tracé-trail-pignan-11km-300x147tracé2-trail-pignan-11km-300x141

Publié dans 10 à 20 km, Herault | 2 Commentaires »

Les foulées du Vin (34)

Posté par mescourses le 2 juin 2011

Saint-Christol, le 18 juillet 2010

  • 11 Kms
  • Départ 9h00
  • Dénivelé: 50m+

Je m’étais programmé auparavant “Les foulées de Jacques Mandon” à Saint-Ambroix (30), mais mon emploi du temps me le permet pas, donc j’ai cherché une autre course et seule “les foulées du vin” sont situées dans mon secteur, histoire de ne pas faire “2h” de route pour courir 11km.

Depuis le 4 juillet et le trail du Mont-Aigoual, je n’ai pu m’entraîner que 2j avant cette course. Cela va faire du bien se se replonger dans la compétition. Il fait très chaud, mais heureusement il y a un peu de vent pour limiter cette sensation de chaleur. Mon objectif est de 12.5 km/h de moyenne. Plus de 220 coureurs au départ.

 

On jongle entre chemin en terres des vignes et asphalte. Très beau décors! J’ai tendance à “envoyer du bois” mais la chaleur et certaines bosses me rappelent à l’ordre: je ne suis pas la pour gagner mais atteindre mon objectif sans souffrir.

layrissejeanmilefoulesduvin.jpg

Arrivée à mi-distance, un malin (pour pas être grossier) s’est amusé à débaliser une partie du parcours: principalement une barrière n’est pas en place et bien sûr tout le monde trace tout droit en descente! Je pense être dans les 60 à 80 premiers, et je vois certains qui remontent à gueulant! Verdict: 1km dans la mauvaise direction. Dégoûté je remonte cette bosse en lachant les chevaux pour essayer de rattraper le temps perdu. Je n’ai jamais doubler autant de monde qu’aujour’hui lol. Je n’ai fais que ça sur 6kms!! et à ma grande surprise je pense que seulement 20 concurrents me sont repassés devant.

Verdict à l’arrivée: 11.9 kms pour 56.10, soit 12.5 km/h de moyenne et 80m+, au GPS. Contrat rempli.

Après info, il n’y aura pas de classement établi.

Prochaine course: le 8 août, le Trail des Puechs dans l’Aveyron. Retour du dénivelé 500m+ sur 15kms.

trac2desfoulesduvin.jpg profildesfoulesduvin.jpg

tracdesfoulesduvin.jpg

Publié dans 10 à 20 km, Herault | Pas de Commentaire »

12
 

MON GR20 EN SOLO |
bmx trott forum |
Les Feelingazelles |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | foot
| demetan75
| Les canimordus de la Manche