Urban trail de Nîmes (30)

Posté par mescourses le 21 février 2020

Nîmes, le 16 février

  • 30km, départ 7h45

Resized_20200215_194954_735

Mi-février, retour à la compétition après 2 mois d’abstinence (12km de Ladrecht). Etant en pleine préparation du 65km de la 1ère édition de la Véni Vici en avril, je m’y présente seulement pour faire ma sortie longue. Ce n’est pas l’envie qui me manque de faire mieux mais ma raison l’emporte, du coup cela sera pour le plaisir de participer à cette 5ème édition. J’ai encore de bons souvenirs de la 1ère année. Dossard récupéré la veille pour éviter tout stress inutile ce matin, la seule « inquiétude » reste la météo. Jusqu’au dernier moment on ne sait pas si il va se mettre à pleuvoir ou non. Petit footing pour chauffer les muscles. Départ en 2 vagues pour éviter tout bouchon dans les ruelles nîmoises. Je me place bien pour partir dans la première. 7h47, les fauves sont lâchés ! Je joue des coudes pour ne pas me faire bousculer, mais je suis obligé, comme prévu, d’aller plus vite que ce que je souhaiterai, afin de ne pas me retrouver dans un éventuel bouchon dans un escalier étroit ou je ne sais quoi. Ce premier km est plat mais il faut être vraiment attentif et prudent car la pluie fine a rendu le revêtement très glissant. J’ai opté pour les chaussures running.

Après ces nombreux changements directionnels dans les ruelles, on commence les montagnes russes de la ville. Une belle balade en perspective pour découvrir les coins et recoins de la cité romaine. Passage au planétarium puis à l’église St-Luc ainsi qu’à la chapelle St-Baudile. On grimpe au Nord de la ville. Après seulement 3km le rythme cardiaque est pas mal. Il ne pleut toujours pas et je continue ce run fort sympathique sur le bitume. J’arrive vers le km5, l’université de Nîmes. Première fois que j’y mets les pieds, et ma première impression fut qu’il s’agissait d’un fort ou quelque chose comme dans ce genre. Cerise sur le gâteau, on pénètre au sein même du bâtiment et on traverse l’amphithéâtre avec concert de rock en fond sonore ! J’adore ces surprises qu’ils nous ont réservé ! On ressort par les « douves » et c’est parti pour la suite. On monte, on descend, on ne fait que ça. Je m’éloigne de la ville, j’ai l’impression d’avoir fait 15 bornes avec tous ces changements de rythme, et pourtant …… lol

00227

Cela fait un bon moment que chacun semble avoir trouvé son rythme de croisière. Je tourne à 5’22 de moyenne, je marche au feeling, tout va bien je me régale et maintenant on se dirige vers le coin nature du parcours. 2 ravitaillements prévus. Je passe le premier un peu avant le km10. Je prends un morceau de banane, mais je regrette de ne pas avoir pris plus car la faim commence à se faire sentir. Faut tenir une heure avant le prochain. Passage au square de la grotte, km 12. Il me semble que c’est ici que l’on a droit à notre 2ème surprise, on baisse la tête et on pénètre dans une buse !! Oui rien que ça ! Environ 30m je pense, même moi qui ne suis pas grand, je me cogne la tête à plusieurs reprise lol et une fois franchit, on se met à 4 pattes pour passer à travers un muret et son grillage. Il me faudra quelques secondes pour retrouver un usage « normal » de mes jambes lol Belle trouvaille ce passage et tellement atypique.

Puis 1km plus loin on attaque vraiment le côté nature de l’épreuve. Au km 15 on coupe la N106 (Alès-Nîmes), en passant sur le pont qui l’enjambe au niveau d’un parking du bois des Espeisses. Je retrouve quelques portions de monotrace qui sont bien sympa. Même en running ça passe bien, je fais juste plus attention au cas où. Passage au domaine de la Mazetière, j’ai passé la mi-parcours et tout va bien, je maintien mon allure à 5’22 au kilo sans forcer. Après 5km je redescends le long de la nationale puis on « rentre » dans le bois des Espeisses (qui n’a de bois, que son nom).

FB_IMG_1582133286242

Les km défilent, je retourne petit à petit vers la ville. Un dernier km avec des passages « nature » entre le 24 et 25 pour rejoindre la chapelle Ste-Madeleine. Puis vient un autre moment super sympa, le fameux passage dans un cadereau long de 400m environ, nous sommes plongés dans la pénombre mais très vite l’esprit discothèque géante nous envahit. Son et lumière à fond, un régal de courir dans ces conditions, et il y a même le DJ !! Des grands malades !!! Une fois sorti de là, passage aux 9 arcades sur la route d’Alès et au km 26 je vois des coureurs qui viennent dans l’autre sens. On récupère le fond de peloton du 16km direction la tour Magne. Enormément de monde du coup cela risque d’être chaud pour finir tranquille. Heureusement j’attaque par une belle petite côte ce qui me permet de doubler très facilement. Plus délicat, un monotrace en dévers où ça ralentit beaucoup bien sûr. Obligé d’être en surrégime pour passer cet obstacle. Je fais beaucoup de hors piste et je patine, un peu la galère du coup mais je suis entraîné par cet impression de voler par rapport aux autres. Nous sommes 2 du 30km à nous faufiler comme on peut. Passage à la tour puis on descend au jardin des fontaines. Petite montée de marches et on redescend dans la rue. Nouvelle bosse, ça en finit jamais lol mais que c’est bon !!  

FB_IMG_1581363500279

Et encore une super surprise avec ce passage à l’intérieur d’un bar (le Victor Hugo si je ne ma trompe pas), avec petit ravito local offert lol Faut le voir pour le croire! Un grand merci à eux pour nous offrir cette opportunité. Ils nous avaient prévenus qu’on serait gâtés, ils ne nous ont pas menti ! Passage à la maison carré puis on se dirige vers les arènes lieu d’arrivée. Elles se dressent majestueusement devant moi puis on y pénètre tels des gladiateurs (oui elle était facile à faire celle là). Encore quelques marches à gravir dans les gradins, un petit tour en haut puis on redescend sur le parvis des arènes pour franchir la ligne d’arrivée après 29.7km et 2h36m! Médaille souvenir en plus, tellement rare par chez nous …. Bien mieux qu’un t-shirt finisher à 2 balles qui sert jamais à rien ; super parcours, un régal du début à la fin, la météo était avec nous, super ambiance. 5° édition, 6000 participants. Y a des chances que j’y retourne une 3° fois l’année prochaine. Sportivement pour moi, un peu trop rapide à cause de ces 6 derniers km. J’enchaîne avec une semaine de repos et probablement le 18k du trail des amazones de St-Jean du pin dimanche.

Laisser un commentaire

 

MON GR20 EN SOLO |
bmx trott forum |
Les Feelingazelles |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | foot
| demetan75
| Les canimordus de la Manche