Grand trail Stevenson (48)

Posté par mescourses le 7 avril 2018

Florac, le 2 avril 2018

  • Trail 35k 1616+
  • Départ 8h30

En ce lundi de Pâques, j’ai décidé de participer à une des nombreuses épreuves du trail Stevenson organisées par l’association 3 soleils. Mon choix c’est porté sur le 35k du lundi car il s’agit d’une épreuve en boucle et non pas d’une course en ligne où on doit se présenter à pas d’heure pour prendre une navette hors de prix pour quelques malheureux km ! Ca y est j’ai piqué mon coup de gueule ! Un bon test grandeur nature ce matin, dans un environnement très convivial, peu de coureurs, et dont la plus grande partie sont engagés sur l’ultra de 3 jours (140k). Un 19k (première boucle) partira en même temps. Temps très très frais et on s’attend à « pire » sur le causse Méjean à cause du vent (2° boucle).  Jérôme s’est joint à moi pour faire une sortie en vu de son ultra de l’Aubrac.

Je laisse la GoPro de côté, je préfère me concentrer sur l’épreuve. Petit breffing pour nous dire que le parcours est magnifique et qu’il est 8h36 et qu’il faudrait peut-être y aller ! 100% détente à l’organisation, à la cool ! Le départ est lancé à l’arrache qui a pu en surprendre quelque uns. Un petit km pour s’échauffer les muscles, 3 coureurs prennent les devants, je discute avec un coureur parti pour faire les 2 boucles comme moi. Connaissant le parcours, il m’annonce la couleur de ce qui nous attend. Je garde mon rythme à l’approche du sentier et une fois sorti du bitume l’ascension débute. Je rattrape de suite les 3 coureurs partis aux avant-postes sans devoir durcir l’allure. Je suis en tête et creuse l’écart très facilement, et pourtant je ne vais pas vite. Je sais que la course va être longue donc je ne m’amuse pas à tout envoyer. Ca grimpe bien mais c’est très roulant, monotrace très agréable, à l’abris du vent, mais pas mal d’humidité, les ruisseaux sont présents par endroit et forment même de petites cascades. Pas de problème d’eau en perspective, parti avec une simple gourde (2 ravitos prévus : 12° et 18° au retour à Florac) ça devrait faire l’affaire.

FLORAC

Parcours vraiment magnifique pour l’instant, cette montée en sous-bois est magique, un environnement idyllique à mes yeux. Je me retourne et je ne vois personne derrière mois, je tends l‘oreille et rien non plus …. Comme au cross Lou Catou, j’ai mon moment privilégié. 4.5km de montée saccadée pour gagner 270+, histoire de se mettre en jambe avant de se chopper le mur final de la première difficulté, 1.8k pour 220+. Paysage différent, on est plus sur un environnement type causse qu’en forêt. Joli point de vue. Je me retourne et vois 2 coureurs ensemble, ça semble revenir, mais ce n’est pas grave ! Je relance dans la descente sur la piste en faisant gaffe tout de même au balisage. Dans la montée tout à l’heure j’ai tiré tout droit, manquait une rue-balise pour ma défense. Un petit passage délicat en quittant le sentier, faire gaffe aux chevilles et au barbelet en enjembant les barrières J. Faux-plat descendant où je peux dérouler pour atteindre le ravito de Ventajols au 12°km. Un p’tit verre et ça repart et là c’est le 2° effet kisscool, une belle grimpette qui casse bien les jambes après avoir déroulé sur 5 bornes. 1.6km 240+, heureusement toujours aussi roulant, mais j’alterne marche et course tout comme le coureur qui revient sur moi petit à petit.

FLORAC1

Après ce quart d’heure de montée, place à la descente pour revenir sur Florac, terrain propre dans l’ensemble, 500 négatif sur 4 bornes. Un point d’eau sur le bas où j’en profite pour boire un coup et remplir le bidon. On revient donc sur nos pas puis le coureur me rattrape juste au moment où on retrouve. On discute histoire de profiter du moment. Il est sur l’ultra de 3 jours et il me dit que j’ai course gagné pensant que j’étais sur le 19k! On note d’ailleurs que c’est étonnant qu’on soit en tête à la mi-parcours même devant ceux du 19k !! Niveau pas relevé …. Mais c’est comme ça ! On arrive au point de départ, il s’arrête ravitailler, je trace sachant qu’il reviendra vite sur moi. Ca part très vite pour la grosse difficulté, 3° et dernière, l’ascension sur le causse Méjean qui surplombe la ville. Là par contre j’ai du mal, le coureur du team UTPMA part sans difficulté et avec une telle aisance ….. sachant qu’il avait 100 bornes dans les jambes  .. bref … on est pas tous fait pareil !! Je veux garde ma place sur le podium c’est tout ce qui compte. Je m’affole pas, j’alterne marche et course, beaucoup plus de marche d’ailleurs lol mais j’imagine que c’est pareil pour tout le monde. Le monotrace est très roulant et super sympa à flan de colline. On coupe la route à plusieurs reprises, droit dans le dur. Petit à petit je m’aperçois que je touche au but. Les antennes du relais se rapprochent, le terrain devient désertique. Un petit passage sur le bitume pour relancer malgré que je grimpe toujours, ça fait du bien de « courir ». Un bénévole présent pour nous diriger vers ces antennes. Km 22.9 j’y suis enfin, 4.3K 500+, je comprends mieux après-coup !

tracé stevenson

Désormais sur le causse, le but est de relancer sur ce qui semble être un faux-plat, ne pas perdre trop de temps à trouver les rue-balises souvent bien éloignées les unes des autres. Ca souffle dur la haut, et ça caille bien, je remets les gants et le coupe-vent, le buff sur la tête. Le niveau de la gourde diminue dangereusement, et pas un pet d’eau en vue, donc restriction ! Pâtes de fruit pour faire le plein d’énergie car je sens que je perds mes forces à chaque pas que je fais ! Et le fait de me retrouver seul au monde, au milieu de nulle part n’arrange pas mon état d’esprit. Personne devant personne derrière, isolé ! Un peu plus de 3km sur ce plateau vallonné et j’attaque la descente. Encore plus de vigilance avec cette fatigue accumulée. Une bonne partie légèrement technique sur un petit km, tout en lacet, avec ces pierres qui roulent, puis ça repart de plus belle. Je déroule avec prudence malgré tout et retrouve le bitume et la ville pour en finir en 3h24m, 2° à 12’ du vainqueur de l’ultra (140k en 3 jours). Au contrôle à l’arrivée ils pensaient que je terminais seulement ma première boucle et voulaient m’envoyer sur le Causse ! non non ça ira merci, oui j’en ais terminé ! Jérôme c’est arrêté à la première boucle histoire de ne pas arriver à pas d’heure, une bonne petite sortie D+ d’engranger malgré tout.

FLORAC2

Content de moi, de cette 2° place inattendue. C’est vrai que le peu de coureurs « frais » engagés sur ce 35k 1616+ (qui en fait réellement 32.9k 1500+ ….) n’est pas très révélateur mais bon …. Au-delà de la place, le chrono est top pour moi, même si là aussi, le fait que le parcours soit très très roulant …. Après 2h d’attente occupées comme j’ai pu entre des vas-et vient pour prendre des photos et mes nombreux aller-et venues au ravito, enfin les podiums ! A l’image de l’organisation, très simple et bon-enfant, convivial, on est pas venu pour la gloire les strass et les paillettes !! Un saint-nectaire et c’est bon lol

Un peu de repos, un footing et place samedi au semi des foulées saint-selvaises en Gironde, qui s’annonce ….. humide !

profil stevenson

Laisser un commentaire

 

MON GR20 EN SOLO |
bmx trott forum |
Les Feelingazelles |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | foot
| demetan75
| Les canimordus de la Manche