Trail des eaux vives (13)

Posté par mescourses le 10 mai 2014

Marseille, le 8/05

  • 13 km 683+
  • Départ 9h30

TEV

3 jours de repos après Fos/mer pour soulager les tendons et faire du jus n’ont pas étaient de trop. Je me présente sur le domaine départemental de la Barasse pour une nouvelle édition du trail des Eaux Vives. Je connais très bien ce parcours l’ayant fait l’année dernière. 15° en un peu plus d’1h18m, ça me donne une bonne indication, même si sur la fin, l’insolation m’avait coupé les jambes. Je me baserai sur le temps au passage du Mont-Carpiagne (43m30). Je retrouve sur place mon ami Marseillais, Pascal R., en pleine forme, leader du challenge des trails de Provence le WE dernier !!
8° épreuve du challenge FSGT, désormais faut chasser mes plus mauvais résultats (Classement du challenge basé sur les 7 meilleurs résultats + 10pts par course supplémentaire avec un max de 50pts). Ma 33° place à Gardanne devrait sauter aujourd’hui. L’objectif du jour est de rentrer dans les 15. Y a du beau monde de présent, dont 2 séniors qui me devancent régulièrement. Un bon échauffement et je me place sous l’arche de départ. Comme l’année dernière on part tous ensemble, le 13 et le 23 km.

TEV

 

Et c’est parti ! 800m de descente sur bitume afin d’étirer le peloton, j’en profite pour me placer. Je dois me situer dans les 25, je divise par 2, on va dire 13° pour se donner un point de repère. On bifurque pour attaquer l’ascension, fini le bitume et place au sentier jusqu’à l’arrivée. 800m de faux-plat pour débuter et nous rappeler qu’on part pour 5.5km 560+, donc faut pas s’emballer ! Je prends tout de même un bon rythme de croisière, faut faire la différence d’entrée. Je suis tout de même là pour récupérer un max de points pour le challenge ; c’est le profil que j’affectionne donc on y va !! La séparation des 2 parcours ne va pas tarder, on y verra plus clair. La file indienne s’est formée, j’te double, tu m’redouble, classique au bout de 2km, on fait notre place. Je tiens mon rang, Pascal à 100m devant, une très bonne indication : plus longtemps je le vois, mieux je suis classé. On arrive à la séparation et à ma grande surprise, une grosse partie fait le 23km ! Très bon signe, peut-être dans les 10 désormais ! Le sentier se serpente et je ne peux pas voir bien loin pour compter les coureurs. Nous sommes un petit nombre de 6 ou 7, très étirés. Attention de ne pas perdre trop de terrain non plus. Pascal s’éloigne petit à petit, il marche très vite en côte, impressionnant !!! Je l’ai toujours en visuel donc c’est déjà une super nouvelle.

trail eaux vives 2014 (1)
Je grimpe tant bien que mal, comme tout le monde finalement, beaucoup de marche bien sûr, mais je relance dès que je peux, même si ce n’est que pour 30s. Le but est de ne pas perdre de terrain avec mes prédécesseurs et éviter un retour. 3 coureurs à portée de tir et 2 derrière moi, donc sous pression constante. A un moment donné, un « jeune » craque et nous laisse passer, c’est bon pour la catégorie ça. On s’approche du sommet du Mont-Carpiagne, point contrôle. Vue magnifique sur le littoral, toujours aussi magique ! J’en profite moins cette fois-ci, pris dans ma course et mon effort. Je vois le sommet, je redouble d’effort pour recoller au 2 coureurs. Chose faite en haut, je bascule avec eux en direction du Mont St-Cyr. Le premier me ralentit, je passe hors sentier pour le doubler et colle à l’autre coureur. Le sentier devient vite très raide et technique. La falaise sur le côté ne rend pas les choses plus simples. Je ne prends aucun risque et laisse de la distance pour voir où mettre les pieds. Je devrai revenir au pied de la grimpette.

trail eaux vives 2014 (5)
Pascal toujours en vue ! Il a déjà bien attaqué l’ascension ! Super Job mon ami, toujours au TOP !! A notre tour de s’y coller. 400m pour 90+ dans la rocaille, que du bonheur ! Je fais l’effort et passe devant, je veux être « en tête » au sommet pour voir le champ libre. Je ne creuse aucun écart sur lui. Fini l’escalade, on tombe sur un monotrace en gros faux-plat, et je ne relâche pas l’effort, j’envoie ce que je peux pour faire la différence. Passage au Mont St-Cyr. Le plus dur est fait. Maintenant faut foncer jusqu’à l’arrivée en évitant d’éventuels retours. Entre les 2 monts, j’ai pu la faire, donc la partie à venir étant très roulante, je peux envoyer. Un gros km et demi sur monotrace, avec quelques passages délicats pour les chevilles, donc je garde ma vigilance. Je ne me retourne pas, je me concentre sur ma descente. Je croise quelques marcheurs, et un me signale que seulement 5 ou 6 coureurs sont devants. Je ne m’enflamme pas, mais si c’est vraiment le cas, je tiens à la garder cette place !!

trail eaux vives 2014 (3)

Km 9, fini le sentier. On récupère le DFCI au niveau du ravito. Pas d’arrêt bien sûr, je fonce sur le DFCI. Je me retourne et constate que le trou est fait. Personne en vu ! Je redouble d’effort pour consolider l’avance. Devant, Pascal poursuivi par un autre coureur. La distance entre nous est constante. A ce niveau et avec cette vitesse, c’est mission impossible pour revenir. Dans un sens comme dans l’autre. On arrive sur la fin, la cerise sur le gâteau, au km 11.5, 500m de côte avec ces fameux escaliers !! Moins d’un km et j’en finis !!! 6° place confirmée et 1° sénior hors scratch !! Une de mes plus belles places, si ce n’est la plus belle quand je pense à ce cadre somptueux !! Pour le challenge, excellente opération, surtout pour la catégorie. Avec mon ami Pascal, TOP 10 et podium tous les 2, journée parfaite ! Prochain RDV FSGT, dans un mois pour le championnat de France course nature à L’Escale dans les Alpes.

TEV1

trail eaux vives 2014 (7)

Laisser un commentaire

 

MON GR20 EN SOLO |
bmx trott forum |
Les Feelingazelles |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | foot
| demetan75
| Les canimordus de la Manche