Trail de la Galinette (13)

Posté par mescourses le 2 février 2014

Cadolive, le 2 Février 2014

  • 10 km 500+
  • Départ 10h00

le mont-julien

2° manche pour moi concernant le challenge FSGT : le trail de la Galinette de Cadolive  entre Aix et Aubagne. Un 10km 500+ annoncé, une montée – une descente, mon profil idéal, et je compte bien ramassé le max de points. Objectif toujours dans les 10% et cette fois-ci, le podium. Temps couvert et très humide vu ce qui est tombé la veille. Nous sommes 11 du CTC répartis sur les 3 distances : 10, 23 et 42km. Possibles podiums sur chaque parcours.

galinette 23

Départ du 42km à 8h (j’étais encore dans mon lit j’avoue !!), celui du 23 km à 9h et j’en profite pour voir Aude et Nicolas.

Image de prévisualisation YouTube

10h c’est mon tour ! Placé en première ligne ! Et c’est parti ! De suite je « sprint » pour me placer et prendre le bon wagon. 700m de plat pour étirer ces 200 coureurs. De suite se pointe le début de la principale difficulté : l’ascension du Mont-Julien. Nous sommes toujours sur bitume pour grimper dans le haut du village. Je tiens le rythme, je suis 13°, trop loin à mon goût. Petite surprise de départ, un magnifique escalier (ou un mur, c’est pareil) qui nous met déjà à l’épreuve, mais ça se court avec à la clé une place de gagné J A la sortie, je gratte une place de plus.

J’ai pris mon rythme de croisière et nous sommes 3 à faire le chemin ensemble, 2 vétérans. Je n’arrive pas à les passer, la pente est toujours aussi raide, on ne va pas se cramer de suite. On quitte enfin le bitume pour emprunter un monotrace bien caillouteux te légèrement boueux. J’imagine le gros du peloton se lancer sur ce chemin, ça va bouchonner ! C’est bon pour nous ! Toujours 3, un petit trou s’est formé. On commence à avoir des points de vu à travers les arbres, ça doit couper le souffle de là-haut, mais bon … encore une fois on va pas immortaliser le moment lol. Je commence à alterner marche-course, sans perdre de terrain sur mes 2 partenaires du moment qui continuent à courir. Ca m’arrange ! ils perdent des forces pour rien et à la relance ça sera pour moi ; enfin c’est la tactique du moment J

On arrive sur la fin de cette partie, et je m’engouffre dans l’espace laissé ouvert par le coureur me précédant, comme prévu ça commence à caler. J’enfonce le clou sur chaque partie moins raide en relançant quelques mètres, histoire de lui faire comprendre que c’est inutile de s’accrocher et montrer que j’en ai sous la godasse ! Guerre psychologique. Plus que 2 pour finir la première ascension au km 2.8.

Après l’effort …. un autre effort, c’est parti pour la relance en faux plat descendant, on carbure bien histoire de mettre le plus de distance possible avec le ou les poursuivants. Toujours en monotrace, un vrai régal ! On arrive à une bifurque ; le bénévole indique sans indiquer, mon prédécesseur prend à droite, raté c’était à gauche. Je le double et l’attends pour faire la dernière ascension, courte, ensemble. Je prends la tête et « relance », il accroche pas et perd mètre après mètre. Devant moi, ma prochaine victime, encore un vétéran. Je le rattrape petit à petit, j’aimerai passer devant lui pour la descente car à voir le sentier ….. mieux vaut être devant !

Objectif atteint, je le reprends juste au sommet et passe devant avec sa bénédiction. Au loin, un autre coureur. J’attaque la descente bien décidé à faire le trou et à essayer de me rapprocher du 7°. Monotrace abrupte, trop à mon sens, très dangereux et rendu glissant par la météo. Je tombe sur le DFCI, un joli tapis roulant. Et là je déroule en descente, 17,5 de moyenne sur 2km.

Le 7° est devenu invisible, il a du descendre encore plus vite ….. impressionnant, pourtant y a des bonnes portions de visibilité au loin !! On va se battre pour garder cette 8° position. Je quitte le DFCI pour reprendre un monotrace, encore une partie géniale à courir, toujours en descente ou faux plat descendant. Je zig-zag dans les buissons. Km 7, je retombe sur le DFCI, zone de contrôle puce. Le plus dur pour moi, la relance en montée / faux plat. L’impression d’être à l’arrêt. Un coup d’oeil derrière, j’ai quelques centaines de mètres d’avance, faut rien lâcher. Une fois la côte passée, ça sera gagné. L’écart semble se stabiliser. J’arrive au bout, plus qu’à rejoindre l’arrivée en passant par ces fameux escaliers. Je lâche tout histoire de ne pas avoir de mauvaises surprises. Un dernier coup d’oeil sur la dernière ligne droite, personne derrière. Et je franchis la ligne d’arrivée ! Confirmé 8° au scratch puis la bonne nouvelle après la douche, 3° de catégorie hors scratch ! YES !!! Cerise sur le gâteau, Aude finit 2° féminine sur le 23km et Nicolas 21°/392 !! Sur le 42km 2 autres podiums féminins de catégorie pour Françoise et Isabelle !!

galinette podium

Un max de point pris pour le challenge FSGT. Prochaine course, la boucle de Valtrède à côté de Martigues, comptant pour le challenge. 14Km 450+ annoncés. Trop long pour moi, mais un top 30 me conviendrait parfaitement surtout qu’il y aura du monde !!

profil galinette tracé galinette2 tracé gaminette

 

4 Réponses à “Trail de la Galinette (13)”

  1. Romain dit :

    Bravo JeanE! Belle perf! J’aurais bien voulu te voir descendre après le sommet du Mont-Julien! Je l’ai quasiment faite sur le cul tellement çà glissait… heureusement ce fut la seule descente de ce type par la suite…
    A+

  2. Julien dit :

    Merci pour vos articles très intéressants. Je suis débutant en course à pieds et vos articles m’aident beaucoup.

    Avez vous un conseil sur le choix de chaussures ? Il y en a énormément sur le net, de différentes marques et à tous les prix (ex : http://www.univers-running.com/1_asics, http://www.univers-running.com/4_mizuno etc.)

    Merci d’avance, à bientôt,

    Julien

  3. mescourses dit :

    avec plaisir Julien. Question chaussures, rien ne vaut un essai que un vendeur. Suivant si tu as le pied large ou plus fin, le nbr de km que tu parcours, type de course ….. une marque sera préférable à une autre. Perso je « suis chez » Mizuno et j’ai une paire pour chaque surface: Rider pour le bitume, Ascend pour chemin et trail, cabrakan pour trail technique/caillasse et ronin pour bitume ascension. Et les salomon speed cross pour terrain gras et courses d’ascension nature. Après faut essayer. Hésites pas à me faire part de tes tests, …. merci de ton intérêt

  4. mescourses dit :

    merci Romain ! oui c t folklorique la descente, et sincèrement je l’ai trouvé très dangereuse, mais heureusement elle était courte :-)
    puis j’vais que 10 bornes donc c normal d’avoir pris tous les risques

Laisser un commentaire

 

MON GR20 EN SOLO |
bmx trott forum |
Les Feelingazelles |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | foot
| demetan75
| Les canimordus de la Manche