Trail des Piqueurs (63)

Posté par mescourses le 6 avril 2013

St-Jean des Ollières, le 24 mars 2013

  • Trail des piqueurs
  • 10.5km 400m D+
  • Départ 9h30

Trail des Piqueurs
Album : Trail des Piqueurs
St-Jean des Ollières, le 24/03/2013
5 images
Voir l'album
 

 

Trail des Piqueurs (63) dans 10 à 20 km dsc00654

Me voici dans le Puy de Dôme, aux portes du parc des Volcans d’Auvergne, pour le 5° trail des piqueurs. Cette année est placée sous le signe de la bouillasse. Nous sommes 3 du Cévennes Trail Club à nous présenter sur ces
terres : Jérôme et Romain sont sur le 23km 800+ et moi sur le petit 10.5 km 400+. Après 3H45 de route à traverser la Lozère et la Haute Loire, nous arrivons la veille à notre camp de base à St-Quentin/Sauxillanges, à 18km du village de départ. Nous allons avant tout, retirer les dossards pour le lendemain, toujours ça de gagner. Reculés de toute civilisation et de réseau téléphonique, nous passons une soirée mémorable nourrie de fous rires et de souvenirs impérissables. Milles mercis à nos hôtes d’un soir pour leur gentillesse, simplicité et leur disponibilité !!

dsc00653 dans Puy de Dôme

Jour J, nous arrivons ¾ d’heure avant le départ du 23, prévu à 9h. Jé et Romain partent à l’échauffement et je me place pour filmer leur départ. Plus de 400 partants sur cette distance, 961 en tout (3 distances). Une fois parti, je pars à l’échauffement, la pluie tombée durant la nuit a rendu le terrain encore plus boueux, et le chaos basaltique à grimper devrait être bien glissant. Un beau programme en perspective. 9h30, c’est à mon tour de m’élancer. L’objectif, comme désormais sur toute les courses, est de viser un podium de catégorie et/ou de
rentrer dans les 10%. 283 partants sur ma course, le podium sera dur à atteindre. Départ lancé, placé en 3° ligne, je suis le mouvement, 1km de descente pour nous lancer, je ma place environ 30. On quitte le bitume pour
attaquer une partie pâturage grasse à souhait, gaffe aux chevilles ! Une belle bosse de 60+ sur 300m vient nous calmer et nous couper les jambes d’entrée !!! Ca promet pour la suite. On reprends ensuite la descente en
sous bois, monotrace et boue. Les Cabrakan de chez Mizuno tiennent parfaitement la route grâce à leurs crampons et surtout tiennent les pieds au sec même après des passages successifs dans 20cm de boue. Je tiens ma place sur ces premiers km mais impossible de relancer pour reprendre du terrain.

dsc00661

Après un passage furtif sur le bitume pour traverser la route afin de récupérer un nouveau monotrace, on attaque au km 4 la principale difficulté du parcours. 1.9km pour 220+ avec pour but final, ce fameux chaos du
Courdeloup. L’ascension est rendue difficile par ce terrain particulier. Ca change de nos cévennes !! Mes 2 premières places de gagnées. On arrive au pied du chaos, impressionnant vu d’en bas et quand je regarde sous mes pieds, je me dis que ça va être galère à grimper.

img_0370

Les premiers pas confirment cette pensée, les premiers mètres sont plats, impossible pour moi de prendre une allure, si petite soit-elle. Je glisse sur chaque rochers, qui sont rendus encore plus glissant avec la mousse omniprésente. En prenant de l’angle je peux me tracter par les mains, on passe donc sur de l’escalade. Sur cette partie je me faits doubler de toute part. On voit ici mon inexpérience de ce milieu. J’arrive enfin au sommet, pas le temps de profiter de la vue. Je me lance aussitôt dans la descente. Et c’est avec un petit sourire en coin que je m’aperçois que les rochers de basalte sont encore bien présents et en plus camouflés sous la végétation.

1006

Là encore impossible de lâcher les chevaux, il faut vraiment faire attention où on met les pieds, terrain très accidenté. Je rattrape tant bien que mal un petit groupe de 5 coureurs à une centaine de mètres, ça serait une bonne chose pour le général de les passer. La fin de parcours est vallonnée, la boue est toujours présente. Au km 7.7 on attaque la descente finale, au pied du village, restera plus qu’à remonter au point de départ. Et c’est la ma bonne nouvelle !! enfin une arrivée en côte, sur bitume au final, et j’en ai à revendre sous les baskets !!

Je m’approche petit-à-petit du groupe et recolle au bon moment, au pied de la côte finale. 500m de monotraces avec toujours ces cm de boue. Je peux envoyer tout ce que j’ai. Je double les 2 premiers coureurs avec aisance, je rattrape immédiatement les 2 suivants ma courte liste. Je les passe juste avant de récupérer le bitume à l’entrée du village. Le 5° est trop éloigné, je relance pour finir en beauté. J’en termine enfin après 10.5km et un
peu plus de 58 minutes d’effort me plaçant ainsi à la 24° place scratch (11° de catégorie) sur 283 arrivants. Je rentre ainsi dans les 10%, contrat rempli.

Sur le 23, Jérôme et Romain s’en tirent à merveille et ont braver les difficultés avec panache !!! bravo à vous 2 car au vu de mon parcours, 12km de plus avec rivière à la corde et un chaos de plus …. Chapeau les amis !!!! Merci à Romain pour la photo du chaos  ;-)

dsc00657

Prochaine étape, une épreuve complètement différente, le contre-la-montre de la montée de l’ermitage et ses 3km 140+. Objectif, faire mieux que l’année dernière et passer sous les 14 minutes.

profil-piqueurs

trace-piqueurs

*

Départ du 23km:

Image de prévisualisation YouTube

6 Réponses à “Trail des Piqueurs (63)”

  1. Romain dit :

    On s’est bien poilé là-bas quand même! J’espère qu’on aura su éveiller la curiosité des autres membres du club avec nos récits afin d’y retourner l’an prochain avec un peu plus de monde! ;-)

  2. mescourses dit :

    oui !! c un bon trail, et le grand parcours doit-être un must, surtout si c boueux lol

  3. Gaspard dit :

    La course semblait dure mais assez belle néanmoins. La photo du chaos est impressionante et change effectivement des paysages de chez nous. A suivre donc ce massif central. Je crois savoir qu’en été, de belles courses sont à faire dans le Cantal également.

  4. mescourses dit :

    oui superbe région, bien verte, et la chaîne des volcans nous change de nos cévennes
    j’y retournerai en novembre pour le roc du Diable
    merci mon poto

  5. Romain dit :

    Oui, il y a aussi l’UTPMA (Ultra Trail du Puy Mary) le 22 Juin dans le Cantal à Aurillac. Dans ce cadre, il y a des courses qu’il faudra faire un jour!
    et plus tôt dans l’année, le Trail du Vulcain dans les Puys d’Auvergne au dessus de Clermont!
    Voilà 2 évènements que je ferai un jour à coup sûr!

  6. mescourses dit :

    et le 11/11, trail du roc du diable à chatel-guyon, prévu dans mon calendrier

Laisser un commentaire

 

MON GR20 EN SOLO |
bmx trott forum |
Les Feelingazelles |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | foot
| demetan75
| Les canimordus de la Manche